Le Musée des civilisations noires de Dakar accueille une exposition sur l'émergence de la campagne chinoise




Ce travail est l'oeuvre d'un collectif réuni au Centre de Coordination d'Art public de Shanghaï, en collaboration avec des artistes africains de renom, parmi lesquels Daouda NdiayeMatar Nour, Ibrahima Thiam.
Parrainée par le Fonds national des arts de Chine (CNAF), l'exposition est organisée par l'académie des Beaux-Arts de l'université de Shanghaï et le Musée des civilisations noires. Le vernissage a eu lieu le 26 septembre 2019, en présence du ministre de la culture du Sénégal, de l'ambassadeur de la République Populaire de Chine au Sénégal et de nombreuses personnalités. C'est la toute première fois qu'une exposition collaborative est organisée au musée des civilisations noires avec la Chine. L'exposition coure du 26 septembre au 26 novembre 2019


Contexte
Depuis plus d'un siècle, la société chinoise a connu des transformations structurelles sur différents plans avec le processus de modernisation. Notamment depuis les 40 années après la réforme et l'ouverture avec un processus d'urbanisation rapide, les relations entre la ville et la campagne ont connu un changement profond en Chine. Aujourd'hui, l'écart entre les zones urbaines et rurales s'est considérablement réduit. En prenant la revitalisation des villages comme stratégie, les valeurs de la civilisation chinoise, ainsi que l'économie et la politique, contribuent ensemble à dynamiser le développement autonome des villages, à forger une communauté rurale dotée d'une nouvelle identité culturelle et à établir des relations durables entre les villes et les campagnes. L' Afrique qui connaît aujourd'hui un développement rapide, est aussi dans le processus de modernisation et d'urbanisation. Centrer sur l'homme et satisfaire les aspirations des gens à une vie meilleure et harmonieuse sont une revendication commune qui transcende les régions et les cultures. Sur la base des projets de coopération artistique précédents, la Chine et le Sénégal ainsi que la Chine et l'Afrique peuvent coopérer davantage en utilisant les ressources de toutes les parties pour montrer le rôle pacifique de l'art dans l'amélioration des relations entre villes et campagne.


Galerie






















Commentaires